Vous êtes ici : Environnement > Espèces envahissantes
Bienvenue sur le site de la commune de Saint-Urbain
accessibilité Agrandir Réduire Défaut

Espèces envahissantes

Désignées parfois à tort par l'anglicisme « espèces invasives ».
Certaines espèces vivantes végétales ou animales ont été introduites volontairement ou accidentellement en France. Plusieurs d'entre elles prolifèrent au détriment des espèces indigènes. Elles deviennent alors des espèces nuisibles pour la biodiversité locale. Des actions doivent être entreprises pour les éradiquer ou tout au moins en limiter l'impact.

Le frelon asiatique

Référent communal

Référent communal : Jean ABHERVÉ
Contact : 02 98 25 04 77

Européen ou asiatique ?
comparaison frelons

Comparaison du frelon asiatique et
européen (photo Wikipédia).

nid de frelons asiatiques

Nid de frelons asiatiques photographié à
Saint-Urbain le 27 novembre 2016.

Il paraît noir avec une bande jaune orangée en bas de l'abdomen, alors que son cousin européen paraît avoir un abdomen jaune et noir. Les frelons ne deviennent agressifs que lorsqu'on s'approche de leur nid qui peut être en hauteur ou assez bas, dans une haie ou sur un abri de jardin par exemple. Ceci permet de localiser approximativement l'endroit du nid sans prendre de risque.

Les frelons asiatiques, comme leurs cousins européens, font des nids qui peuvent atteindre 1 mètre de hauteur.

D'après le journal Ouest-France du 23 mars 2017 :

« Cet insecte est apparu en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne, importé dans des poteries en provenance de Chine. Il colonise pratiquement toute la France. Le frelon asiatique y progresse de manière exponentielle. On a recensé plus de 20 000 nids en Bretagne en 2016 ! »

Aide à la destruction

Le frelon asiatique est considéré, depuis 2012, comme une espèce exotique envahissante, donc nuisible. La Communauté de communes du pays de Landerneau Daoulas  (CCPLD)  a  signé  une  convention  avec  la Fédération départementale  de groupement de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON). À ce titre, la destruction de leur nid par une société agréée est prise en charge financièrement par la CCPLD, mais uniquement pour le frelon asiatique. Les opérations concernant  les frelons européens sont à la charge des demandeurs.

Dans un premier temps il convient donc de s'assurer qu'il s'agit bien de frelon asiatique. En cas de doute ou d'impossibilité d'identifier l'espèce, vous pouvez appeler le référent de la commune.

Si le frelon asiatique est identifié, vous devez appeler la FDGDON au 02 98 26 72 12 ou leur envoyer un courriel à : accueil chez (@) fdgdon29 point (.) com. Elle vous fournira une liste des professionnels référencés que vous pourrez appeler pour une intervention. Cette liste est aussi disponible à la mairie.

Les plantes envahissantes dans la commune

Plusieurs espèces végétales exotiques à caractère envahissant ont élu domicile dans la commune. Ce sont en majorité : la Renouée du Japon (Reynoutria japonica), la Balsamine de l'Himalaya (Impatiens glandulifera) et dans une moindre mesure, l'Herbe de la Pampa.

La Renouée du Japon

Les stations de Renouées du Japon se trouvent à Penhep (2 endroits en bord de chemin au fond de Penhep), à l'intersection des routes Kastel Dour et de Kersulec et en haut de la zone de Bellevue.

Comment la reconnaître

Herbe vivace vigoureuse à enracinement profond et à racines traçantes.
Tiges dressées, creuses, tachées de rouge. Feuilles en cœur à base droite.
Petites fleurs blanches en grappes.
Floraison : automne. Hauteur : jusqu'à 3 mètres. Reproduction par bouturage.

Vous pouvez cliquer sur ces photos pour les agrandir.

Comment la traiter

Favoriser la concurrence végétale, la couper à la main et laisser les coupes sur place. Surtout ne pas les broyer ni les disséminer. Arracher soigneusement les jeunes plants. Les mettre en sac poubelle pour les incinérer.

La Balsamine de l'Himalaya

La station de Balsamine de l'Himalaya se trouve en contre-bas de la station d'épuration dans le fossé droit, juste avant le ster vian faisant la frontière avec Dirinon.

Comment la reconnaître

Plante herbacée annuelle à tiges creuses, rouges et feuilles longues, ovales, dentées réunies par trois. Fleurs roses, odorantes, à l’aspect d’une petite urne, réunies en grappe.
Floraison : été - automne. Hauteur : jusqu’à 2 mètres. Reproduction par bouturage et graines.

(*) : photos Wikipédia. Vous pouvez cliquer sur ces photos pour les agrandir.

Comment la traiter

Si possible, arrachage avant floraison et mise en sac poubelle pour incinération.
Arrachage soigneux des plants jeunes et adultes. Ne pas faucher ou broyer. Le risque de dispersion de graines ou de fragments de plantes est grand. Ne pas destiner au compostage. Important : Contrôler les repousses ou les plants oubliés.

L'herbe de la pampa
herbe_pampa

Touffe d'herbes de la pampa

Plusieurs endroits dans la commune.

Comment la reconnaître

Grande herbe vivace à feuilles coupantes formant de fortes touffes. Fleurs réunies en « plumeaux ».
Hauteur : jusqu’à 2 mètres. Reproduction par graines et bouturage d’éclats de touffe.

Comment la traiter

Coupe des « plumeaux » puis mise en sac poubelle et incinération. Arrachage des jeunes plants, mise en sac poubelle puis incinération. Dessouchage au tracto-pelle des touffes. Enfouissement sur place possible.
Ne pas destiner au compostage. Ne pas faucher ou broyer. Important : Contrôler les repousses.